Cent Mille Milliards

  • Revenu des illusions et des prestiges en tous genres, l'homme désenchanté remercie l'intelligence de lui avoir ouvert les yeux. Et pourtant, entre l'intelligence savante et les fantômes détrônés, le combat était gagné d'avance, trop facile, trop inégal...
    N'est-il pas temps que l'intelligence se confronte à une illusion enfin à sa mesure, qui lui ressemble, qui lui résiste encore et toujours : une illusion elle-même intelligente ? Agencée pour elle, mobilisant ses reflexes insoupçonnés afin qu'elle s'avise, juste pour rire ou simplement pour voir, que la plus redoutable puissance d'égarement, elle pourrait bien la loger en son sein.
    Armés de la double compétence de professionnels des idées et de praticiens du geste, les auteurs savent ici qu'on ne peut aligner leur objet sur les catégories disponibles et consacrées. Qu'il faut y voir autre chose qu'un concentré du monde-illusion de Paul Virilio, que de Platon et Aristote jusqu'à la phénoménologie, ce grand oublié de la réflexion théorique et esthétique impose à la pensée ses résistances, l'oblige à bouger, à imaginer de nouvelles marques, à prendre un nouveau tour.
      Avec la collaboration de Stefan Alzaris, François Bost, Francis Godard, Guilhem Julia, Pascal Morchain, Alain Poussard, Thibaut Rioult, Jacques Serrano, Frédéric Tabet et Pierre Taillefer.
     

  • Ce livre introduit un concept totalement nouveau, celui de la Société du Vieillissement. C'est un concept de rupture: un quart à un tiers de la population va passer près du tiers de sa vie en retraite; ce qui va changer brutalement les trajectoires économiques, les horizons d'investissement, les équilibres sociaux et politiques. Cette population nombreuse, éduquée, qui possède l'essentiel des patrimoines ne va pas rester à ne rien faire et va peser de tout son poids sur la gouvernance de nos sociétés. Elle va entrer en conflit, un conflit social violent entre les possédants et les autres. Cette Société du Vieillissement peut tourner au cauchemar et peut même tuer la société en fermant la porte aux plus jeunes et en s'arcboutant pour éviter toute évolution. Si rien n'est fait, les seniors vont prendre le pouvoir et renforcer la stagnation séculaire. En posant ce concept, le livre propose aussi des solutions radicales pour organiser des contre-pouvoirs et parvenir à une Société du Vieillissement harmonieuse.

  • Voyager. Découvrir les autres, se découvrir à travers les autres. Mais aussi se déplacer sans « carboner » la planète. S'immerger dans un caisson par exemple. Ou tourner dans l'espace. Et dans un même élan, être nostalgique des chemins de Katmandou. Puis se souvenir que les livres donnent à voir. S'apercevoir aussi que les voyages forment désormais la vieillesse. Apprendre que le tourisme s'est assombri des douleurs du monde. Enfin partir près de chez soi.En 2017, 1,3 milliard de touristes se sont élancés à la découverte de leur planète. Ils sont partis loin, en avion, en bateau, en train, en voiture, ou juste à côté, à pied, à vélo, à cheval... Au delà des chiffres du voyage, de plus en plus impressionnants, c'est quoi voyager ? Quelle est donc cette démarche (!) qui nous pousse à mettre de la distance dans notre quotidien ? Où allons-nous véritablement ? Que cherchons-nous donc ailleurs ? Cette drôle d'envie de quitter ici pour aller là. Cependant, tous les déplacements ne sont pas d'agrément, nombre de populations fuient aussi les combats ou la misère, l'actualité nous le montre trop souvent...Au Fait nous invite à suivre huit (plus un !) passionnés par ce sujet, chacun dans sa spécialité, dans un périple à travers le temps et l'espace. Laissons-nous transporter pour comprendre ce qui se cache derrière cette incroyable odyssée humaine et profitons du voyage.

  • Cet ouvrage collectif, actes d'un Colloque international pluri-disciplinaire organisé les 14 et 15 juin 2019 à Libreville (Gabon), est composé de deux tomes. Il procède de la volonté du Département de Philosophie de l'Université Omar Bongo (UOB), à travers le Centre d'études et de recherches philosophiques (CERP), de rendre hommage au Professeur Gilbert Zuè-Nguéma, dans la forme qui sied le mieux à la tradition universitaire, celle des mélanges. L'initiative a été pensée comme un « cadeau éloquent » de la part de philosophes, politistes, linguistes, critiques et théoriciens littéraires.
    Ce premier tome, Gilbert Zuè-Nguéma, Hegel et les autres, comprend essentiellement des contributions relatives à la persona universitaire, à la réception de son oeuvre et celle du philosophe allemand, G.W.F. Hegel, dont il était, en Afrique, un des plus grands spécialistes.

    Flavien Enongoué est Maître-Assistant à l'Université Omar Bongo, où il enseigne la Philosophie politique, les Relations internationales et la Science politique.
    Mike Moukala Ndoumou est Maître de Conférences à l'Université Omar Bongo, où il enseigne l'Epistémologie et la Philosophie des sciences.
    Pierre Dominique Nzinzi est Professeur Titulaire à l'Université Omar Bongo, où il enseigne la Philosophie anglo-saxonne.

  • Cet ouvrage collectif, actes d'un Colloque international pluri-disciplinaire organisé les 14 et 15 juin 2019 à Libreville (Gabon), est composé de deux tomes. Il procède de la volonté du Département de Philosophie de l'Université Omar Bongo (UOB), à travers le Centre d'études et de recherches philosophiques (CERP), de rendre hommage au Professeur Gilbert Zuè-Nguéma, dans la forme qui sied le mieux à la tradition universitaire, celle des mélanges. L'initiative a été pensée comme un « cadeau éloquent » de la part de philosophes, politistes, linguistes, critiques et théoriciens littéraires.
    Ce second tome, Au miroir du monde, regroupe des contributions autour de l'Afrique, en particulier de son rapport au monde : comment se donne-t-elle à voir ? L'oeuvre du dédicataire de ces mélanges est tout entièrement habitée par cette question, tant lui-même se définissait avec fierté dans le double rapport à l'Afrique et à la philosophie : Africain et philosophe nous sommes : l'amour filial nous lie au continent qui nous a donné la vie, la probité à l'activité qui nous la conserve, la responsabilité aux deux.

  • Le monde change, en douterions-nous... Profitons-en pour prendre le temps de comprendre les évènements comme ils vont, à leur rythme, c'est-à-dire au nôtre. Quelles que soient ces urgences que pense nous imposer l'actualité, ces moments de temps lent, où l'on peut choisir de ralentir le rythme de l'information pour mieux comprendre celle-ci, sont propices à exercer notre nécessaire curiosité.
    Voici huit témoins qui, chacun dans son domaine et mieux que quiconque, ont su appréhender notre époque et ses transformations : arrêtons-nous donc un instant pour lire avec plaisir ce qu'ils ont à nous dire.

  • La pauvreté : quelle situation nous inquiète, nous répugne, nous effraye plus que cette condition humaine, si proche et pourtant si lointaine, si laide, si vile, si triste, si indigne... Et si méconnue, aussi, puisque nous nous en détournons sans peine autant que possible.
    Pour ce numéro, Au Fait rassemble à nouveau différents regards pour éclairer ce sujet séculaire et cependant bien actuel de leurs pratiques et de leurs réflexions. Des personnalités pas forcément connues mais nécessairement concernées, quand partout autour de nous la prospérité règne. Prenons donc le temps de lire ce qu'ont à nous dire celles et ceux qui affrontent la misère à nos portes. C'est aussi de nous qu'ils parlent, et c'est passionnant.

empty