Eska

  • La situation des femmes dans la région Moyen-Orient et Afrique du Nord (MENA) présente un paradoxe.
    Des décennies d'investissement et d'avancées politiques ont permis de grands progrès au niveau de l'éducation et de la santé des femmes, ainsi qu'une réduction de leur taux de fécondité. Cependant, les bénéfices attendus en termes d'emplois et de croissance économique ne se sont pas matérialisés. En raison d'obstacles culturels et politiques, un tiers seulement des femmes font partie de la population active - il s'agit du plus faible taux au monde.
    Dans une économie mondiale qui privilégie le pouvoir de l'esprit plutôt que la force physique, le nouvel avantage comparatif de la région pourrait bien être son importante population active instruite, et de plus en plus, sa population active féminine. La croissance économique future doit dépendre des ressources humaines, plutôt que des ressources naturelles comme c'était le cas dans le passé. Les femmes représentent encore un potentiel humain considérable et inexploité.
    On a considéré les questions d'inégalité des sexes comme un problème d'ordre secondaire, relevant principalement des secteurs du domaine social. Pourtant, en fin de compte, il s'agit aussi d'un problème économique. Cet ouvrage prend en compte la complexité des questions d'inégalité des sexes, étudie les causes des inégalités entre hommes et femmes et présente un programme de réforme. Il a été approuvé par deux inlassables défenseuses de l'égalité des sexes: Sa Majesté la Reine Rania Al-Abdullah de Jordanie et Chirine Ebadi.
    "Les inégalités entre hommes et femmes ont un impact négatif non seulement sur les femmes mais aussi sur la société toute entière. Elles limitent la capacité d'un pays à allouer et à utiliser de manière efficace ses ressources les plus précieuses: son capital humain. Restreindre la participation des femmes à la vie publique et économique limite le développement économique et le potentiel national. Emanciper les femmes et assurer les opportunités de leur pleine intégration dans tous les aspects de la société n'est pas simplement une question de justice pour les femmes: il s'agit d'un facteur vital pour créer un climat favorable à la réalisation d'un progrès et d'un développement durables.
    (...) L'émancipation des femmes - des mères, des filles, des soeurs et des épouses qui sont au centre de nos traditions familiales - signifie des familles plus fortes et un sens plus affirmé de la communauté et de la fierté nationales. (...) Encourager les femmes à prendre leur place en tant que partie intégrante de la croissance et du progrès de la région et leur en donner les moyens, c'est là la manière la plus avisée et la plus efficace de combler le fossé du développement.
    " Sa Majesté la Reine Rania Al-Abdullah de Jordanie, présidente du Sommet des femmes arabes. "S'opposer à la participation des femmes dans les domaines politique, social, économique, scientifique, artistique et culturel équivaudrait à s'opposer au progrès social et au développement humain. (...) De nos jours, heureusement, un grand nombre de spécialistes et autres ont accepté l'idée qu'un réel développement ne puisse avoir lieu sans la participation active des femmes et sans leur intégration.
    Cette acceptation est, en fait, une grande victoire, et tous ceux qui ont mis l'accent sur le rôle des femmes dans le développement et qui se sont efforcés de faire passer cette idée de l'état de concept théorique à celui de débat public peuvent à bon droit revendiquer cette victoire. (...) Afin de préparer le terrain pour une participation active des femmes au développement, nous devons supprimer les obstacles conceptuels et concrets.
    " Chirine Ebadi, Lauréate du prix Nobel 2003. Cet ouvrage fait partie d'une série, les Rapports sur le développement de la région MENA, préparés à l'occasion des conférences annuelles de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international de Dubaï, dans les Emirats arabes unis. Cette série traite de sujets d'importance pour la région Moyen-Orient et Afrique du Nord : échanges commerciaux et investissement, gouvernance, égalité des sexes et emploi.
    Son objectif est de présenter une étude complète des problèmes et des opportunités auxquels cette région se trouve confrontée au moment ou elle s'efforce de définir une nouvelle stratégie de développement pour répondre aux besoins croissants de sa population.

  • La confiscation des avoirs volés en l'absence de condamnation (NCB) est un outil primordial pour la récupération du produit et des moyens de la corruption, particulièrement dans les cas ou ces derniers ont été transférés à l'étranger. C'est un mécanisme juridique prévoyant la contrainte, la saisie et la confiscation d'avoirs volés, sans la nécessité d'une condamnation pénale. Cette procédure peut s avérer essentielle à la réussite de la récupération d actifs volés, quand l auteur est décédé, ayant fui la juridiction, ou bénéficiant d immunité contre toute enquête ou poursuites judiciaires, ou bien lorsqu il est de fait trop puissant pour être poursuivi cas fréquents en matière de grande corruption. Un nombre croissant de systèmes judiciaires nationaux ont institué des régimes de lois sur la confiscation d actifs volés en l absence de condamnation (NCB), et de tels cadres juridiques ont été recommandés par nombre d organisations tant à des niveaux régionaux que multilatéraux. Ainsi la Convention des Nations Unis contre la Corruption (CNUCC) presse les pays à considérer de permettre la mise en place de lois sur la confiscation d actifs volés en l absence de condamnation (NCB) lorsque le « contrevenant ne peut être poursuivi car décédé, en fuite ou absent, ou encore dans d autres cas appropriés ». Cet intérêt croissant pour les lois sur la confiscation d actifs volés en l absence de condamnation (NCB) mène nécessairement au développement d un outil pratique pour les systèmes judiciaires envisageant de développer une telle législation. « Récupération des Actifs Volés : un guide des bonnes pratiques pour la confiscation d actifs volés en l absence de condamnation (NCB) » constitue cet outil pratique. C est le premier guide traitant de la confiscations de biens selon le principe des lois sans condamnation NCB et la première publication de synthèse dans le cadre de l Initiative pour la Récupération d Actifs Volés (STAR) ». Un effort de collaboration entre les praticiens de la confiscation pénale et de la confiscation en l absence de condamnation (NCB), Récupération des Actifs Volés identifie les concepts clés (légaux, opérationnels et pratiques) que des lois sur la confiscation en l absence de condamnation (NCB) devraient englober afin d être efficaces dans le recouvrement d actifs volés. Trente-six concepts clés sont explorés à travers des expériences pratiques, des exemples de cas, et des extraits de la législation en matière de confiscation de biens en l absence de condamnation (NCB). Le CD-ROM d accompagnement (inclus dans ce livre) constitue un outil pouvant être utilisé par les praticiens, tels que des exemples de cas, des formulaires d enquête, des plaidoiries et des directives de planification de pré-saisie.

  • Cet ouvrage « Guide de pilotage en Ressources Humaines du manager de proximité » a pour objectif d'accompagner les managers dans les entreprises sur les différentes problématiques RH. Cet ouvrage tourne autour de huit thèmes qui fournissent des éléments sur tous les sujets utiles, mais de manière synthétique. Il attire l'attention sur certaines contraintes ou problématiques auxquelles les managers peuvent être confrontés et apporte certaines recommandations..

  • Le DIXECO de l'Europe est un guide explicatif détaillé sur les différents aspects de la construction européenne.
    Il propose les définitions des termes et des mécanismes propres à l'Europe des Quinze. Il donne la possibilité à chaque citoyen européen de mieux saisir les informations et de participer aux enjeux qui déterminent l'avenir de notre continent. Le DIXECO de l'Europe a été élaboré à partir d'expériences de formation aux réalités économiques et sociales de l'Europe auprès d'un grand nombre de cadres, agents de maîtrise, syndicalistes, dans des entreprises francophones.

  • Depuis plus de 30 ans, l'Atlas de la Banque Mondiale est à la disposition des étudiants et de ceux qui cherchent une vision globale des indicateurs de développement.
    L'Atlas de la Banque Mondiale 2003 perpétue aujourd'hui cette tradition, mais avec des changements qui reflètent les progrès réalisés dans notre compréhension du processus de développement.

  • Qu'est-ce que le développement ? Quelle différence y a-t-il entre la Banque mondiale et le Fonds monétaire international ? Qui approuve les prêts de la Banque mondiale ? Comment la Banque mondiale lutte-t-elle contre la corruption dans les pays emprunteurs ? Pourquoi ne pas annuler tout simplement les dettes des pays les plus pauvres du monde ? Quelle importance la Banque mondiale accorde-t-elle, dans ses activités, à l'environnement ? Les jeunes ont-ils leur mot à dire dans les projets de la Banque mondiale ? La Banque mondiale se préoccupe-t-elle vraiment des jeunes ? La Banque mondiale expliquée aux jeunes répond à ces questions et propose bien plus encore.
    Ce livre, qui s'adresse plus particulièrement aux jeunes de 17 à 24 ans, présente un aperçu de la Banque mondiale, de son histoire, de son organisation, de sa mission et de ses activités. C'est tout un ensemble de problèmes de développement qui sont abordés ici. Enfin, ce livre traite de l'avenir de la Banque mondiale : la jeunesse du monde entier. Le lecteur trouvera ce guide très abordable et riche en information.
    Il est abondamment et utilement illustré : graphiques, sections de type questions-réponses, bandeaux présentant des faits concrets et des chiffres, photos, tableaux, ainsi que des portraits de jeunes impliqués dans le développement dans le monde entier. Le dernier chapitre présente de nouvelles idées d'implication des jeunes dans le développement aux niveaux local et mondial.

empty