Le Manuscrit

  • L'Association française des Amis de l'Université Hébraïque de Jérusalem décerne à Simone Veil le Prix Scopus 2007 en hommage à son parcours exemplaire, son attachement à la démocratie et au maintien de la mémoire, pour le peuple juif mais également pour l'humanité toute entière.Le Prix Scopus est la plus haute distinction décernée par les Associations d'Amis dans le monde. Il représente et reflète la tradition d'excellence incarnée par l'Université Hébraïque de Jérusalem. Le Prix Scopus est attribué à une personnalité ou une association engagée dans des actions éducatives, culturelles et sociales pour la promotion du progrès et du savoir.

  • À l'heure où le coaching devient un phénomène de société, envahit tous les discours, la Société Française de Coaching le met en débat et en perspective. Ces actes du colloque organisé à Paris en janvier 2005, portent témoignage des réflexions nourrissantes, parfois critiques, qu'ont échangées orateurs et participants. Sociologues, psychosociologues, philosophe, théologien et consultants croisent ici leurs regards et leurs analyses sur le coaching. Ils attirent l'attention sur ses potentiels risques et mettent en exergue que le coaching, en tant que technique d'accompagnement, n'est pas nouveau, mais que son développement tente de répondre aux évolutions de notre société.

  • Qu'est-ce que le projet « De Bouche à Oreille » ? Il s'agit de rendre possible la rencontre entre des jeunes de diverses écoles d'une part, et des seniors d'autre part : précisément dix seniors juifs qui ont survécu à l'extermination nazie, et souhaitent témoigner de cette expérience indescriptible auprès des générations suivantes.
    Dix témoins de la « Catastrophe » donc, dix enfants cachés ayant vécu la Shoah, s'impliquent dans un véritable travail de transmission de mémoire, en faisant oeuvre de pédagogie avec des élèves d'une classe de 3e du collège Le Segrais, à Lognes. Ils évoquent leurs souvenirs avec leurs mots, leurs intonations, leurs gestes, leurs regards, et ainsi ils parviennent à dire l'indicible. À leur écoute, les jeunes gens et jeunes filles sont bouleversés, et deviennent des passeurs de mémoires en mettant par écrit les itinéraires de vie de ces survivants ; puis ils raconteront cette histoire à leur tour à leur famille, et plus tard à leurs enfants et petits-enfants. Ainsi, à travers cette rencontre, se tisse un lien intergénérationnel entre les élèves et les témoins de la Seconde Guerre mondiale. Le projet « De Bouche à Oreille » recèle non seulement une dimension historique, mais au-delà une dimension citoyenne et civique. Il semble plus que jamais nécessaire de montrer aux élèves ce sur quoi peuvent déboucher les discours d'exclusion, de haine, de rejet de l'autre qui malheureusement ressurgissent et se renforcent ces dernières décennies.

  • Le troisième numéro de la revue de recherche-action de l'association UP for Humanness propose un ensemble d'analyses de chercheurs et d'acteurs de terrain concernés par les questions de spiritualité(s). S'appuyant sur leurs formations, expériences et convictions complémentaires et variées, ils abordent le Spirituel à travers l'angle international, politique, sanitaire, éducatif ou encore celui de l'entreprise. La spiritualité y est traitée à la fois dans sa dimension philosophique et religieuse mais aussi dans le vécu concret de chacun et dans son rôle dans la construction de la société. Vous y découvrirez des contributions inédites de Ghaleb Bencheikh, Dominique Potier, Pauline Bebe, Valentine Zuber, Éric Fiat...

  • Albert Cohen publie en 1938 un roman intitulé Mangeclous, tiré, dit-il, de l'énorme manuscrit de Belle du Seigneur pour faire plaisir à sa fille et aux éditions Gallimard qui attendent depuis huit ans la suite de Solal. Dans ce roman, rabelaisien par bien des aspects, les Valeureux, cousins céphaloniens du personnage principal, vivent une vie faite de chimères et d´initiatives souvent catastrophiques. Dans ce livre hanté par l´approche du second conflit mondial, Albert Cohen développe un humour sans frein qui ne sera égalé dans aucun de ses autres livres. Jamais le roman Mangeclous n´avait fait l´objet d'une étude spécifique. Il fallait combler cette lacune.

  • Le deuxième numéro de la revue de recherche-action de l'association UP for Humanness propose un ensemble d'analyse de chercheurs et d'acteurs de terrain spécialistes des questions d'inclusion et du thème essentiel de la Vulnérabilité. Découvrez la richesse de leurs témoignages et prises de recul à la veille d'une crise de l'emploi vertigineuse et dans une période où l'inclusion se doit d'être pensée ou repensée de façon globale.

  • La sociologie traditionnelle ne laisse qu'une place marginale aux « passions sociales », ces passions qui dépassent les jouissances individuelles pour s'incarner dans les collectivités. Pourtant, la passion, dans la variété de ses formes, compte parmi les éléments fondamentaux de la dynamique des sociétés. La politique, le religieux, la rue, entres autres, puisent en elle une partie de leurs motifs et de leur force motrice. Puissance de création et mobile d'action sociale, elle appartient au quotidien tout autant qu'à la fabrique de la société.
    à travers les voies pluridisciplinaires de seize chercheurs en France et outre-atlantique, Passions sociales montre comment la question de la passion est développée dans les conduites sociales de notre monde contemporain, et comment le droit tente d'en canaliser les débordements.

  • Cet ouvrage réunit les réflexions d´une trentaine de spécialistes internationaux qui ont analysé l´actualité du XVIIIe siècle par le biais de la fiction romanesque, les adaptations théâtrales, cinématographiques et artistiques contemporaines, la traduction, la critique, la pensée scientifique et les vestiges culturels et linguistiques.
    Ces regards croisés, reliés aux approches transversales -celles des chercheurs, des créateurs et des traducteurs- constatent l´influence et la présence de l´essence esthétique et idéologique du Siècle des Lumières, depuis la deuxième moitié du XXe siècle et dans cette première décennie du XXIe siècle.

  • L'article « Philosophe » de l'Encyclopédie dessine, au midi du siècle des Lumières, un modèle qui embrasse indissociablement le savoir, la cité et son devenir historique. La préservation et le développement des connaissances incombent à un philosophe qui doit concilier l'exercice de son esprit critique - indispensable à l'éradication des préjugés et des superstitions -, l'élaboration des connaissances nouvelles - l'une des conditions essentielles du progrès - et l'écoute du prince, détenteur du pouvoir politique et réformateur virtuel. Ce modèle est cependant mis à mal par les difficultés que connaît la collaboration des philosophes avec les absolutismes éclairés européens. La figure du philosophe oeuvrant au service du progrès humain s'avère par là même très vite instable et précaire : minée tant par les exigences inattendues de l'absolutisme éclairé que par les pressions conservatrices (évidentes avec l'échec de la réforme de Turgot) qui ravivent la mémoire d'un obscurantisme abhorré. Plusieurs autres facteurs accroissent la part du doute quant à la «mission» et au statut du philosophe. Les grandes remises en cause de Rousseau ébranlent les certitudes du camp philosophique quant à l'histoire-progrès. Les questions de Diderot et des matérialistes conduisent à des affrontements internes aux Lumières. A partir de 1780, l'essor de l'occultisme - avec les succès parisiens de Mesmer et de Cagliostro notamment - est flagrant.

  • Tant dans le domaine de la recherche que pour les applications industrielles, les nanomatériaux font l'objet d'un intérêt croissant et d'un développement très rapide. Toutefois les connaissances sur les risques liés aux nanoparticules sont à ce jour limitées aussi bien pour l'environnement que pour l'homme. Une attention particulière est apportée aux problèmes de définitions, de règlementation, de métrologie, de risques toxicologiques, écotoxicologiques mais aussi de risques d'explosion et des mesures de prévention et de protection à préconiser. Par ailleurs un chapitre particulier est consacré aux problèmes éthiques et sociétaux entraînés par ces nouvelles technologies. A la fin du document, le lecteur trouvera des recommandations destinées à améliorer la sécurité pour la fabrication et l'utilisation de ces nouveaux matériaux destinés à apporter de vrais avantages à notre vie de tous les jours sans conséquences néfastes pour la santé ou pour l'environnement.

  • Depuis sa naissance, au milieu des années cinquante, l'intelligence artificielle (IA) a suscité beaucoup d'espoirs, mais aussi de désillusions, les promesses avancées n'étant pas toujours tenues dans les délais prévus...Néanmoins, les techniques d'IA sont régulièrement utilisées dans l'industrie, en liaison avec les procédés classiques de l'informatique. Nous montrons ici quels sont les outils essentiels de l'IA et dans quels domaines ils sont appliqués.Développer des systèmes intelligents, indépendamment des modes de réflexion de l'homme, comprendre les modes de raisonnement d'un être humain, et comprendre le comportement social d'un groupe d'individus sont divers points de vue que l'on trouve dans les études d'IA. Tout cela pose des questions de société et des questions éthiques qui sont également abordées dans ce document, en liaison avec les perspectives de cette discipline à moyen et long terme. Enfin, nous précisions la position de la France dans ce domaine et nous donnons quelques indications sur les efforts qu'il conviendrait de consentir pour cette discipline essentielle pour l'avenir.

  • Le lecteur d´Albert Cohen est assez vite frappé par la multiplicité des références à la folie dans l´oeuvre. Pathologies diverses, folie prophétique de Solal, folie amoureuse, folie du monde : la folie est partout. Cohen, lui-même lecteur et admirateur de Freud, se livre à une psychopathologie de la vie quotidienne et nous conduit de l´appréhension clinique des comportements (narcissisme, mégalomanie, délire de persécution, scarifications, pulsions suicidaires) à une vision plus symbolique de la folie, carnavalesque au sens de Bakhtine ou prophétique au sens de Neher. Les sept articles qui composent cet important dossier (C. Stolz, B. Bohet, D. Poizat, M. Decout, M. Davies, A. Jean, C. Quint, A. Schaffner, nous invitent à une promenade dans les différents aspects de ce motif récurrent dans l´oeuvre, mais jamais exploré en tant que tel. Ce numéro comporte également une étude sur « Cohen et les moralistes » (C. Brochard) et sur les rapports entre « Corps et société » dans son oeuvre (G. Dolléans).

  • La validation des acquis de l'expérience a dix ans. Une certification procède des compétences maîtrisées par les titulaires en lieu et place des parcours de formation. Une pluralité de voies d'obtention - dont la VAE - découle de cette façon de voir, conforte sa valeur sur le marché du travail et la qualification professionnelle tout au long de la vie. L'instauration législative 2002 et le toilettage de 2009 s'inscrivent dans cette perspective. Attendue par ceux qui n'ont pu valider la formation par une certification attestant de compétences dont ils apportent la preuve dans leurs activités, la VAE a innové sans tenir toutes ses promesses. L'ouvrage explore la réalité des démarches individuelles, notamment aux premiers niveaux de qualification, tout en insistant sur le potentiel de développement d'une VAE prise en charge dans les collectifs de travail, avec les organes régionaux de l'emploi et de la formation. Dans le supérieur, les percées de la VAE sont plus ténues. La confrontation des compétences garanties par la certification et démontrées par les postulants se complexifie avec le niveau de qualification. Le recours aux automatismes exploités dans les réseaux sociaux réduirait la durée et le coût de la procédure.

  • Le système alimentaire contribue à notre alimentation quotidienne de « la ferme à la fourchette ». Il a besoin d'innover pour améliorer sa compétitivité (l'industrie alimentaire européenne a vu sa part dans le marché mondial reculer de 25 à 21 % au cours de la dernière décennie) en proposant des produits alimentaires abordables, davantage porteurs de plaisir et de santé, plus faciles à acheter, à conserver et à préparer, dont la sécurité sanitaire est strictement garantie, tout en restaurant la confiance de consommateurs qui s'inquiètent de la manière dont leurs aliments sont produits (par les agriculteurs) et fabriqués (par les industriels). De tous les facteurs dont dépend le succès d'une innovation, il en est un spécialement important que les auteurs de ce rapport ont choisi d'approfondir : la manière dont elle est perçue par les consommateurs. Trois exemples permettent de comprendre comment les consommateurs sont des arbitres des innovationsau sein du système alimentaire : les OGM, les radiations ionisantes et les aliments-santé. Le premier illustre le cas d'une innovation de rupture qui suscite beaucoup d'espoir pour mieux nourrir les Humains, mais dont l'acceptabilité diffère avec les contextes culturels. Le deuxième concerne une technologie dont les bénéfices et l'innocuité sont largement démontrés, mais dont l'appellation fortement connotée est dissuasive.

  • «Parmi les 65 000 titres publiés chaque année dans l'édition française, combien bénéficient d'une réelle visibilité, et ce de façon durable ? Comment mobiliser toute l'attention que demande un livre dans le circuit de la diffusion ? Comment faire se rencontrer auteurs et lecteurs autour d'une librairie vivante et permanente ? Avec le livre, plus loin que le livre, plus qu'une maxime, tel est l'engagement quotidien des éditions Le Manuscrit / manuscrit.com pour faire connaître les livres et leurs auteurs. En réponse à leur invitation, les élèves de l'école Boulle ont imaginé douze projets résolument modernes autour du concept de librairie nomade.

  • Libérer Prométhée

    Collectif

    Prométhée, héros de la mythologie grecque enchaîné pour avoir donné le feu à l'homme, incarne l'invention et la créativité : porteur de lumière, il instruit les hommes.

  • L´Histoire nous apprend que les hommes, sur tous les continents, par besoin ou contrainte, ont été nomades, migrants, émigrants ou immigrants. Cette mobilité inhérente à leur nature ou à leur condition se perpétue, s´accentue même aujourd´hui, sous la pression des bouleversements géopolitiques, économiques et sociaux. Les migrations liées à l´histoire de l´humanité, trouvent enfin leur vraie place dans les programmes scolaires, parce qu´elles ont, humainement, vocation à former les futurs citoyens. C´est pourquoi le traitement pédagogique de ce concept par les professeurs demande des approches fines et multiples que cet ouvrage propose à leur réflexion.

  • Depuis quelques années en Europe, l´attention portée aux positions sociales, économiques et politiques des femmes et aux relations entre femmes et hommes va croissant. L´intérêt pour la construction du féminin et du masculin a dépassé les seuls cercles féministes et la notion de « genre » apparaît de plus en plus souvent dans la presse et dans la littérature scientifique destinée au grand public. Si les approches centrées sur les femmes et le genre ont aujourd´hui fait leur entrée dans la recherche et l´enseignement universitaire, qu´en est-il alors de l´enseignement secondaire et de la formation des enseignants ?

  • Fruit de deux années d'interrogations et d'investigations passionnées sur la place du corps dans l'espace et dans les textes destinés à la représentation, synthèse d'échanges réguliers entre universitaires et praticiens, le présent ouvrage apporte un éclairage original et innovant sur la centralité de ce « plus petit dénominateur commun » à toutes les scènes. De l'espace de la danse à celui du théâtre, mille façons d'exprimer par le corps, d'exprimer le corps sont ici déclinées, croisant approches diachroniques et culturelles, nourrissant la réflexion du lecteur en le faisant passer de la Grèce antique aux scènes les plus contemporaines. Des photographies illustrent souvent les propos des auteurs, et ajoutent à l'agrément de la lecture. Passionnément inscrits dans les espaces de la danse et du théâtre, les rythmes du corps en scène sauront séduire votre curiosité en croisant les genres et les perspectives, en éclairant le présent des arts vivants à la lumière d'un passé radieux.

  • Le vecteur est la forme distribuée de l'énergie. C'est le carburant à la pompe, ou l'électricité à la prise, c'est la forme d'énergie payée par l'usager. Les vecteurs sont porteurs de deux propriétés essentielles : - Ils sont structurés en réseaux, permettant un large accès aux usagers et un ajustement géographique et temporel à la demande par transport et stockage d'énergie. - La coupure qu'ils créent entre sources et besoins permet des concurrences vers l'aval (quel sera le débouché le plus rémunérateur?), et vers l'amont (quelle sera la source ou le vecteur le plus économique?). Ces deux propriétés des vecteurs permettent d'utiliser les compétitions économiques et écologiques (coût des émissions) pour aider les décideurs dans les choix du mix énergétique. Ce rapport explore ces compétitions avec une double boussole, écologique (réduction des gaz à effet de serre) et économique (au moindre coût). La structure paramétrique de l'étude permet de l'utiliser dans diverses hypothèses sur l'évolution future des prix des sources d'énergie, ainsi que sur celle de la valeur attribuée au CO2. Elle constitue donc un guide pérenne des choix énergétiques.

  • Le principe de précaution a été introduit en 2004 dans la Constitution. Avec la Charte de l'environnement, il se veut une démarche de progrès pour mieux évaluer les risques associés à l'usage des technologies dans le domaine de l'environnement élargi au domaine de la santé. Il est aujourd'hui au centre de nombreux débats car son application fait l'objet de dérives liées à la sensibilité croissante de notre société aux risques, aux incertitudes concernant l'avenir et à la remise en cause d'une certaine idée d'un « progrès » inhérent aux développements de la science et de la technologie. L'extension de son application à de nombreux champs, non définis par le texte constitutionnel, constitue l'une d'elles, tout comme des décisions judiciaires qui ne sont pas cohérentes avec ce texte. Dès lors, comment utiliser au mieux le principe de précaution ? Comment tracer des voies, entre irresponsabilité et immobilisme, pour construire un progrès au bénéfice de tous ? À l'aide de l'analyse de bons et de mauvais usage du principe de précaution, cette communication préconise une grande rigueur quant à son utilisation, de la prudence quant à l'élargissement de son application et avance des recommandations précises pour en améliorer ses usages.

  • Les larmes du coeur

    Collectif

    Cette histoire s'est passée nulle part, peut être chez toi ou chez ton voisin, mais à ma connaissance nulle part. Pourtant "Les Larmes du coeur" relate l'histoire d'Essili, l'épouse de Mougondo. Essili partait donner la vie, mais elle était interceptée à mi-chemin par les hommes en armes parce que le chef de district était sur le point de passer! Sous le poids des douleurs d'accouchement, Mougondo assistait impuissamment les forces vitales en train de quitter Essili !Quand les honneurs valent que la vie !Mougondo resta l'ombre de lui-même, mais requinqué par la vieille Loutambi, il se lança dans une véritable lutte.Oui, cette histoire est banale, me direz- vous, pourtant elle vaut la peine d'être dite par Mougondo parce qu'il en a souffert dans son âme intérieur.

  • Tous les pays européens s'engagent actuellement dans des programmes de longue durée destinés à économiser l'énergie, ou à substituer des énergies non-fossiles aux énergies fossiles. Ces programmes sont d'ailleurs encadrés par la Directive « Energy Performance of Buildings » (EPBD - 2003). Cette Directive est considérée par tous comme un élément essentiel, à la fois pour répondre aux questions du Livre vert sur la sécurité énergétique, et pour se placer dans la ligne des engagements de Kyoto.La France est engagée dans ce mouvement, qui s'est traduit par la loi POPE de 2005, par les compléments apportés en 2006 et par les orientations affichées lors du « Grenelle de l'environnement ». Le 24 mai 2006, l'Académie a créé un groupe pour réfléchir aux points forts et aux difficultés...

  • L´énergie se situe au coeur des enjeux géopolitiques mondiaux. Le rapport de l´Académie des technologies L´énergie hydraulique et l´énergie éolienne présente les conditions de production et de stockage de ces énergies renouvelables, détaille leurs impacts environnementaux et dessine une carte de leur implantation au niveau mondial. Aujourd´hui, les pays émergeant sont les moteurs de ces industries qui, l´une comme l´autre, ont un impact sur l´aménagement des territoires et sur leur environnement socioéconomique et écologique. L´existence ou non d´une « morale du développement » détermine souvent la réussite des projets. Ainsi, selon ce rapport, les enjeux politiques sont essentiels. Il s´agit de respecter le principe de souveraineté de chaque pays tout en laissant aux institutions internat

empty