Menu Fretin

  • La collection Kawa entend faire vivre ou revivre des textes, courts mais pertinents, ayant trait à la gastronomie.
    Ce texte écrit par Armand Lebailly fait partie de l'Almanach des gourmands, publié en 1862 sous la direction de Charles Monselet. Cet almanach dédié à Grimod de La Reynière, réunit la plupart des grandes plumes gourmandes de l'époque et propose, outre un panthéon gastronomique, une série de courts textes souvent érudits, surprenants et amusants.

  • Ont collaboré à ce numéro : Claire Bastier, Sophie Blaru, Céline Brisset, William Chan Tat Chuen, Suzanne Duval, Laurent Feneau, Laurent Seminel, Ryoko Sekiguchi, Timothée Trimm.

  • Une galerie de portraits de bouchers de grandes et moyennes surfaces ayant participé à un concours professionnel visant à mettre en valeur la viande d'agneau anglaise St George. La présentation des 21 lauréats est complétée par des recettes d'agneau traditionnelles, originales ou exotiques.

  • Menu Fretin s'est associé avec l'Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'Alimentation (IEHCA) pour proposer cette nouvelle revue : Les Cahiers de la Gastronomie. Elle se veut belle, sérieuse, pertinente et moderne. Laboratoire d'idées, Les Cahiers de la Gastronomie ambitionnent de questionner la gastronomie, en affûtant le regard qu'on lui porte, en balisant son périmètre culturel et en ayant toujours à l'esprit que la cuisine parle davantage à notre cerveau qu'à notre estomac. En puisant dans l'histoire pour mieux comprendre la gastronomie d'aujourd'hui. En traitant avec autant d'égard l'avant-garde et le classique car l'un n'existerait pas sans l'autre, mais surtout, et c'est une des leçons de l'histoire, l'un devenant l'autre puis redevenant l'un au fil des époques. Car oui, la gastronomie est à prendre comme un instantané culturel, reflet des cultures et des époques. Tout à la fois certitude et approximation, la gastronomie accompagne chacune de nos révolutions. Cette revue est ouverte aux chercheurs, aux universitaires, aux journalistes, aux chefs, aux écrivains et artistes, bref, à tous ceux qui portent un regard pertinent sur la gastronomie. C'est également un lieu de débat, le rendez-vous de ceux et celles qui pensent que la gastronomie se prolonge au-delà de la cuisine.
    Les Cahiers de la Gastronomie ont donc l'ambition de regarder un peu au-delà du nombril de l'assiette car la gastronomie est affaire de discours, de débats, de lectures, de rencontres, de toutes ces petites choses dont nous tenterons au fil des quatre numéros annuels de rendre compte.

  • Menu Fretin s'est associé avec l'Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'Alimentation (IEHCA) pour proposer cette nouvelle revue : Les Cahiers de la Gastronomie. Elle se veut belle, sérieuse, pertinente et moderne.
    Laboratoire d'idées, Les Cahiers de la Gastronomie ambitionnent de questionner la gastronomie, en affûtant le regard qu'on lui porte, en balisant son périmètre culturel et en ayant toujours à l'esprit que la cuisine parle davantage à notre cerveau qu'à notre estomac.
    En puisant dans l'histoire pour mieux comprendre la gastronomie d'aujourd'hui. En traitant avec autant d'égard l'avantgarde et le classique car l'un n'existerait pas sans l'autre, mais surtout, et c'est une des leçons de l'histoire, l'un devenant l'autre puis redevenant l'un au fil des époques. Car oui, la gastronomie est à prendre comme un instantané culturel, reflet des cultures et des époques. Tout à la fois certitude et approximation, la gastronomie accompagne chacune de nos révolutions.
    Cette revue est ouverte aux chercheurs, aux universitaires, aux journalistes, aux chefs, aux écrivains et artistes, bref, à tous ceux qui portent un regard pertinent sur la gastronomie. C'est également un lieu de débat, le rendez-vous de ceux et celles qui pensent que la gastronomie se prolonge au-delà de la cuisine.
    Les Cahiers de la Gastronomie ont donc l 'ambition de regarder un peu au-delà du nombril de l'assiette car la gastronomie est affaire de discours, de débats, de lectures, de rencontres, de toutes ces petites choses dont nous tenterons au fil des quatre numéros annuels de rendre compte.

  • Menu Fretin s'est associé avec l'Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'Alimentation (IEHCA) pour proposer cette nouvelle revue : Les Cahiers de la Gastronomie. Elle se veut belle, sérieuse, pertinente et moderne.
    Laboratoire d'idées, Les Cahiers de la Gastronomie ambitionnent de questionner la gastronomie, en affûtant le regard qu'on lui porte, en balisant son périmètre culturel et en ayant toujours à l'esprit que la cuisine parle davantage à notre cerveau qu'à notre estomac.
    En puisant dans l'histoire pour mieux comprendre la gastronomie d'aujourd'hui. En traitant avec autant d'égard l'avantgarde et le classique car l'un n'existerait pas sans l'autre, mais surtout, et c'est une des leçons de l'histoire, l'un devenant l'autre puis redevenant l'un au fil des époques. Car oui, la gastronomie est à prendre comme un instantané culturel, reflet des cultures et des époques. Tout à la fois certitude et approximation, la gastronomie accompagne chacune de nos révolutions.
    Cette revue est ouverte aux chercheurs, aux universitaires, aux journalistes, aux chefs, aux écrivains et artistes, bref, à tous ceux qui portent un regard pertinent sur la gastronomie. C'est également un lieu de débat, le rendez-vous de ceux et celles qui pensent que la gastronomie se prolonge au-delà de la cuisine.
    Les Cahiers de la Gastronomie ont donc l 'ambition de regarder un peu au-delà du nombril de l'assiette car la gastronomie est affaire de discours, de débats, de lectures, de rencontres, de toutes ces petites choses dont nous tenterons au fil des quatre numéros annuels de rendre compte.

  • Gastronomie. Elle se veut belle, sérieuse, pertinente et moderne. Laboratoire d'idées, Les Cahiers de la Gastronomie ambitionnent de questionner la gastronomie, en affûtant le regard qu'on lui porte, en balisant son périmètre culturel et en ayant toujours à l'esprit que la cuisine parle davantage à notre cerveau qu'à notre estomac.
    En puisant dans l'histoire pour mieux comprendre la gastronomie d'aujourd'hui. En traitant avec autant d'égard l'avant-garde et le classique car l'un n'existerait pas sans l'autre, mais surtout, et c'est une des leçons de l'histoire, l'un devenant l'autre puis redevenant l'un au fil des époques. Car oui, la gastronomie est à prendre comme un instantané culturel, reflet des cultures et des époques.
    Tout à la fois certitude et approximation, la gastronomie accompagne chacune de nos révolutions. Cette revue est ouverte aux chercheurs, aux universitaires, aux journalistes, aux chefs, aux écrivains et artistes, bref, à tous ceux qui portent un regard pertinent sur la gastronomie. C'est également un lieu de débat, le rendez-vous de ceux et celles qui pensent que la gastronomie se prolonge au-delà de la cuisine.
    Les Cahiers de la Gastronomie ont donc l'ambition de regarder un peu au-delà du nombril de l'assiette car la gastronomie est affaire de discours, de débats, de lectures, de rencontres, de toutes ces petites choses dont nous tenterons au fil des quatre numéros annuels de rendre compte.

  • Menu Fretin s'est associé avec l'Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'Alimentation (IEHCA) pour proposer cette nouvelle revue : Les Cahiers de la Gastronomie.
    Elle se veut belle, sérieuse, pertinente et moderne. Laboratoire d'idées, Les Cahiers de la Gastronomie ambitionnent de questionner la gastronomie, en affûtant le regard qu'on lui porte, en balisant son périmètre culturel et en ayant toujours à l'esprit que la cuisine parle davantage à notre cerveau qu'à notre estomac. En puisant dans l'histoire pour mieux comprendre la gastronomie d'aujourd'hui. En traitant avec autant d'égard l'avant-garde et le classique car l'un n'existerait pas sans l'autre, mais surtout, et c'est une des leçons de l'histoire, l'un devenant l'autre puis redevenant l'un au fil des époques.
    Car oui, la gastronomie est à prendre comme un instantané culturel, reflet des cultures et des époques. Tout à la fois certitude et approximation, la gastronomie accompagne chacune de nos révolutions. Cette revue est ouverte aux chercheurs, aux universitaires, aux journalistes, aux chefs, aux écrivains et artistes, bref, à tous ceux qui portent un regard pertinent sur la gastronomie. C'est également un lieu de débat, le rendez-vous de ceux et celles qui pensent que la gastronomie se prolonge au-delà de la cuisine.
    Les Cahiers de la Gastronomie ont donc l 'ambition de regarder un peu au-delà du nombril de l'assiette car la gastronomie est affaire de discours, de débats, de lectures, de rencontres, de toutes ces petites choses dont nous tenterons au fil des quatre numéros annuels de rendre compte.

  • Menu Fretin s'est associé avec l'Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'Alimentation (IEHCA) pour proposer cette nouvelle revue : Les Cahiers de la Gastronomie. Elle se veut belle, sérieuse, pertinente et moderne.
    Laboratoire d'idées, Les Cahiers de la Gastronomie ambitionnent de questionner la gastronomie, en affûtant le regard qu'on lui porte, en balisant son périmètre culturel et en ayant toujours à l'esprit que la cuisine parle davantage à notre cerveau qu'à notre estomac.
    En puisant dans l'histoire pour mieux comprendre la gastronomie d'aujourd'hui. En traitant avec autant d'égard l'avantgarde et le classique car l'un n'existerait pas sans l'autre, mais surtout, et c'est une des leçons de l'histoire, l'un devenant l'autre puis redevenant l'un au fil des époques. Car oui, la gastronomie est à prendre comme un instantané culturel, reflet des cultures et des époques. Tout à la fois certitude et approximation, la gastronomie accompagne chacune de nos révolutions.
    Cette revue est ouverte aux chercheurs, aux universitaires, aux journalistes, aux chefs, aux écrivains et artistes, bref, à tous ceux qui portent un regard pertinent sur la gastronomie. C'est également un lieu de débat, le rendez-vous de ceux et celles qui pensent que la gastronomie se prolonge au-delà de la cuisine.
    Les Cahiers de la Gastronomie ont donc l'ambition de regarder un peu au-delà du nombril de l'assiette car la gastronomie est affaire de discours, de débats, de lectures, de rencontres, de toutes ces petites choses dont nous tenterons au fil des quatre numéros annuels de rendre compte.

  • Menu Fretin s'est associé avec l'Institut Européen d'Histoire et des Cultures de l'Alimentation (IEHCA) pour proposer cette nouvelle revue : Les Cahiers de la Gastronomie. Elle se veut belle, sérieuse, pertinente et moderne.
    Laboratoire d'idées, Les Cahiers de la Gastronomie ambitionnent de questionner la gastronomie, en affûtant le regard qu'on lui porte, en balisant son périmètre culturel et en ayant toujours à l'esprit que la cuisine parle davantage à notre cerveau qu'à notre estomac.
    En puisant dans l'histoire pour mieux comprendre la gastronomie d'aujourd'hui. En traitant avec autant d'égard l'avantgarde et le classique car l'un n'existerait pas sans l'autre, mais surtout, et c'est une des leçons de l'histoire, l'un devenant l'autre puis redevenant l'un au fil des époques. Car oui, la gastronomie est à prendre comme un instantané culturel, reflet des cultures et des époques. Tout à la fois certitude et approximation, la gastronomie accompagne chacune de nos révolutions.
    Cette revue est ouverte aux chercheurs, aux universitaires, aux journalistes, aux chefs, aux écrivains et artistes, bref, à tous ceux qui portent un regard pertinent, sur la gastronomie. C'est également un lieu de débat, le rendez-vous de ceux et celles qui pensent que la gastronomie se prolonge au-delà de la cuisine.
    Les Cahiers de la Gastronomie ont donc l'ambition de regarder un peu au-delà du nombril de l'assiette car la gastronomie est affaire de discours, de débats, de lectures, de rencontres, de toutes ces petites choses dont nous tenterons au fil des quatre numéros annuels de rendre compte.

empty