Pu De Dijon

  • L'instauration des mesures paritaires à la fin des années 1990 a bouleversé la vie politique en rendant obligatoire l'accès des femmes à la représentation. Si cette "révolution" paritaire a fait couler beaucoup d'encre, ses conséquences pratiques demeurent moins connues. Comment expliquer et comprendre la place dévolue aux femmes et aux hommes dans l'espace politique contemporain ? La féminisation quantitative suffit-elle à garantir l'égalité ? Pourquoi observe-t-on des résistances à la féminisation malgré les incitations législatives ? L'ambition de cet ouvrage est de dresser un bilan de la féminisation de la vie politique.
    Adoptant une perspective de genre, les contributions rassemblées proposent d'explorer les rapports sociaux qui se nouent entre les hommes et les femmes dans la vie politique locale et nationale, aujourd'hui comme hier, en France, mais aussi dans d'autres pays. Ces analyses apportent un regard nouveau sur la construction des rôles politiques, en révélant ce qu'ils doivent à leur caractère genré.

  • Destinataires du moi

    Collectif

    Apparemment s'impose ; l'autobiographe s'adresse à Dieu d'abord, à ses lecteurs ensuite, via une expérience de communion et de partage qui se veut fondatrice d'un nouveau type de communauté : la communauté chrétienne. S'agissant en revanche de l'autobiographie moderne, force est de constater que ce même schéma ne va plus de soi, nous laissant face à une pluralité d'expériences autobiographiques singulières où la figure du destinataire apparaît tout à la fois plus familière et plus insaisissable.
    C'est cette figure de l'autre que ce recueil tâchera d'approcher à travers une question qui choisira d'envisager du point de vue du dialogue et du dialogisme, un genre ou un type d'écriture plutôt considéré en général comme narratif et monologique.

  • La lettre et la scene

    Collectif

    Ouvert, incomplet, " troué ", le texte de théâtre se donne à lire tout en affichant en creux la place vide destinée à être investie par ceux qui le transformeront en spectacle vivant proposé à des spectateurs. C'est le processus théâtral, dans toute l'" épaisseur " des " signes " (Barthes) qui le fondent, que les auteurs de l'ouvrage ont voulu étudier, contribuant au renouveau des problématiques en matière d'approche du texte dramatique qui ont surgi depuis une vingtaine d'années. Les études rassemblées ici s'attachent à décrire la " grammaire " spécifique du genre, à en montrer les échappées belles et à dégager les modes de construction de la signification d'un art où fusionnent plusieurs systèmes sémiotiques.

  • Le présent volume fait suite au colloque tenu à Mâcon en date d'octobre 2010 sur le thème : "La didactique au prisme de l'épistémologie. Une approche plurielle". Il présente une étude critique des théories et méthodes visant à instruire, enseigner, dans le dessein d'engendrer un questionnement au sein du corps professoral sur la manière de transmettre les savoirs. Cet ouvrage réunit plusieurs études, à caractère pluridisciplinaire, quant à la question du lien unissant l'épistémologie et les didactiques des disciplines de l'enseignement.
    L'enjeu est de montrer, de façon générale et approfondie, la fragilité épistémologique de l'interdisciplinarité.

  • Que savons-nous des communautés qui vivaient au bord de la Charente entre le VIe et le Xe siècle, à 40 km de l'Océan Atlantique ? Les archéologues sont allés observer au fond du fleuve les vestiges de ces occupations particulièrement bien conservés par leur long séjour en milieu humide : pirogues, digues en bois et en pierre, pêcherie, armes, céramiques, outils et plombs de pêche livrent des informations totalement inédites sur l'exploitation du milieu fluvial aux époques mérovingienne et carolingienne.
    La présence, parmi tous ces objets, d'éléments d'origine nordique, permet également de reposer la question du passage des Vikings en Saintonge au IXe siècle. Les études de cartes et de plans anciens, de graffiti de bateaux, les analyses de matériaux (bois et plomb), ainsi que des prospections menées sur les berges complètent cette étude d'un espace fluvial particulièrement riche en témoignages d'un passé encore méconnu.

  • Au carrefour du mythe, de l'histoire et de la société, strictement orale ou accessible seulement par l'écrit, l'épopée ne cesse de susciter des recherches aussi fécondes que nécessairement variées.
    Le Souffle épique, qui recueille une riche moisson de contributions sur l'épopée médiévale française et les rapports que celle-ci entretient avec d'autres oeuvres épiques d'aires linguistiques différentes, ou avec d'autres domaines artistiques, littéraires ou non, se signale à la fois par la diversité des approches et par la convergence des réflexions, qui visent à cerner au plus près le souffle de l'épopée.
    On trouvera ainsi dans cet ouvrage des travaux consacrés d'abord aux chansons de geste de la première période, ensuite à la tradition épique ultérieure et aux échanges avec d'autres genres, enfin aux destinées post-médiévales et à la réception de l'épopée jusqu'à l'époque contemporaine. Ce volume rend hommage à Bernard Guidot, Professeur émérite à l'Université de Nancy 2, Président d'honneur de la Société Rencesvals pour l'étude des épopées romanes, Président de la Section française de la même société, éminent spécialiste de la chanson de geste et de ses réécritures.

  • Alors que la Grande-Bretagne a longtemps été qualifiée d'" eurosceptique ", le gouvernement de Tony Blair a cherché, du moins en théorie, à placer son pays " au coeur de l'Europe ". Mais quel bilan réel peut-on tirer, au bout de dix ans, de l'engagement de Blair et de son équipe au sein de l'Union européenne ? Alors que Tony Blair a laissé la place à Gordon Brown à la tête du gouvernement, il apparaît utile de tirer un premier bilan de dix années de pouvoir néo-travailliste sur la scène européenne. L'intégration du Royaume-Uni dans l'Europe ayant toujours été problématique, le New Labour avait envoyé des signaux encourageants sur sa volonté de mettre fin à l'isolement relatif du Royaume-Uni dans l'Union européenne. Mais les politiques menées par Blair n'ont pas toujours reflété avec fidélité ses déclarations d'intention et ont même traduit, pour certains partenaires européens, une volonté d'orienter la construction européenne dans une direction considérée comme plus favorable aux intérêts britanniques. Le maintien de la livre en dehors de la zone euro et l'intervention britannique en Irak illustrent ce décalage persistant entre le discours et la pratique, et l'ambiguïté d'un pays dont l'ambition a été, plus que jamais, de constituer un pont entre l'Europe et les Etats-Unis. Réunis dans cet ouvrage collectif, une dizaine de spécialistes du Royaume-Uni se sont penchés sur ce paradoxe et ont tenté d'en explorer les perspectives d'avenir.

  • Comment faire de la dissertation un exercice raisonné et méthodique, que l'on peut maîtriser progressivement ? Comment comprendre les principes fondamentaux de l'exercice sans se limiter à des interprétations subjectives et imprécises ? A ces questions que se posent les étudiants de Lettres et les élèves des classes préparatoires, ce livre propose une réponse claire et articulée, en une mise au point précise sur l'exercice de la dissertation littéraire, depuis l'analyse du sujet jusqu'à la rédaction finale.
    En examinant les grandes questions qui s'y rapportent, il explicite la spécificité de cet exercice et de ses attendus et en retrace les étapes en un parcours ordonné, au cours duquel chaque question est prolongée par des exercices d'entraînement. A la fois ouvrage didactique et manuel pratique, ce livre se propose d'être un compagnon au long cours pour les études littéraires.

  • Forme historique particulière de société, la nation présente une double dimension identitaire. Au plan culturel, elle est caractérisée par les valeurs, les moeurs, la tradition et la conscience collective propres à un groupe. Au plan politique, elle fonde le principe d'une légitimité qui, au tournant du XVIIe et du XVIIIe siècles, se substitue à la légitimité dynastique. Aujourd'hui, la nation est une situation paradoxale. D'un côté sa souveraineté et son indépendance sont contestées par l'internationalisation des échanges et l'interdépendance des économies. D'un autre côté, les dernières décennies confirment l'attachement souvent profond des peuples et de leurs dirigeants aux idéaux et aux réalisations concrètes de la nation. S'il est vrai que le supranational devient un espace de décision grandissant dans la sphère socio-économique, la politisation démocratique reste pour sa part essentiellement structurée dans le cadre national, qui fonctionne comme un intermédiaire entre un local trop enclavé et un mondial trop désincarné.

  • Après trois années à l'école normale de versailles, pierre larousse est nommé instituteur toucy.
    Il a 21 ans (1838) quand il revient ainsi enseigner dans sa ville natale .
    Qui aurait pu croire que l'enfant de six ans qui se permettait de bavarder et répondait avec aplomb - du moins si l'on en croit l'article " hanneton " du grand dictionnaire universel (1863) - à la question du maître : philibert, qu'est-ce que le verbe ? - le verbe, m'sieu, [... ] le verbe..., c'est un substantif... qui s'accorde en genre et en nombre avec l'adverbe pour former un produit qu'on appelle total deviendrait l'un des plus grands pédagogues de son temps ? un pédagogue qui, écoeuré par le psittacisme en vigueur dans les classes du xix` siècle, allait démissionner au bout d'une année d'exercice.
    Un pédagogue qui s'écriait : " le coeur et l'esprit de l'enfant ne sont pas des vases qu'il faut remplir mais des sources qu'il faut faire jaillir ". un pédagogue assez mal noté au demeurant par les autorités municipales : bonne moralité, bonne capacité, assez bon zèle, assez bien considéré dans la commune, assez bonnes relations avec la municipalité, très mauvaises relations avec le curé "...
    Cet ouvrage montre de quelle façon, par son dictionnaire et ses journaux pédagogiques, pierre larousse aura été l'instituteur de son siècle ".
    Et, par delà, du nôtre.

empty