Folio

  • « Femme, réveille-toi; le tocsin de la raison se fait entendre dans tout l'univers; reconnais tes droits. Le puissant empire de la nature n'est plus environné de préjugés, de fanatisme, de superstition et de mensonges. Le flambeau de la vérité a dissipé tous les nuages de la sottise et de l'usurpation. L'homme esclave a multiplié ses forces, a eu besoin de recourir aux tiennes pour briser ses fers. Devenu libre, il est devenu injuste envers sa compagne. Ô femmes! femmes, quand cesserez-vous d'être aveugles?» Un ton résolument frondeur, une langue énergique, un propos engagé, par l'une des grandes voix féminines de la Révolution française.

  • « Ô femmes ! femmes, quand cesserez-vous d'être aveugles ? » Tels sont les mots d'Olympe de Gouges qui, en 1791, prend la plume pour écrire, à la suite de la Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de 1789, la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne.
    Un texte au sein duquel, si elle revendique des droits féminins irréductibles, elle tente aussi - loin de diviser femmes et hommes - de les penser ensemble sur le chemin d'une liberté partagée. Écoutons sa voix...

    - Une frise chronologique historique et culturelle - Une introduction : pourquoi lire la Déclaration des droits de la femme et de la citoyenne au XXIe siècle ?
    - Le texte intégral annoté Des sujets pour s'entraîner à l'oral et à l'écrit du bac - Des analyses linéaires au fil de l'oeuvre - Un commentaire de texte et une dissertation - Des exercices de grammaire avec corrections - Des exercices d'appropriation Un dossier pour situer et comprendre le texte - Une présentation de l'oeuvre et d'Olympe de Gouges dans son époque - Les mots importants de la Déclaration - Un groupement de textes autour du parcours du bac :
    Écrire et combattre pour l'égalité.

    Texte intégral.

    Ajouter au panier
    En stock
  • «Ô France, France ! relève ton front altier, et n'inspire point à tes voisins le sentiment de la pitié. Que le peuple, les parlements et le roi ne forment qu'une même famille, et la Nation reprendra bientôt sa première splendeur.» Olympe de Gouges (1748-1793) dénonce les inégalités et les barrières, tant économiques que sociales et politiques, à la veille de la Révolution française. Consciente du pouvoir des mots, elle livre - à travers brochures et affiches placardées - son combat : promouvoir les différentes formes de liberté, l'égalité entre les hommes et la mise en place d'une politique solidaire efficace.

    Inscrits dans le siècle des Lumières, ces plaidoyers annoncent les trois vertus cardinales qui font la République d'aujourd'hui : liberté, égalité et fraternité.

empty