Histoire de la gastronomie

  • Savez-vous que c'est dans la prose du poète Horace qu'on trouve la première mention connue des lagana, probables ancêtres des lasagnes ? Savez-vous que les fettuccine Alfredo, servis dans des couverts en or, ont d'abord conquis l'Amérique avant de s'imposer à Rome ? Que le pesto n'a pris sa forme presque définitive que dans la deuxième moitié du xixe siècle ? Que le temps de cuisson des pâtes était d'une demi-heure à la fin du xixe siècle et que la cuisson al dente est récente ? Que le débat sur l'usage du parmesan ou du pecorino, de la pancetta ou du guanciale dans la recette de la carbonara fait encore des victimes parmi les gastropuristes, sans parler du scandale national provoqué par un chef ayant osé mettre de l'ail dans l'amatriciana ?
    La Véritable Histoire des pâtes est à la fois une histoire culturelle de l'Italie puisée dans les bibliothèques et une savoureuse galerie de bons vivants célèbres ou méconnus. C'est aussi un livre de recettes extravagantes - il y en a de multiples, grâce auxquelles vous apprendrez même à préparer des lasagnes à la façon du XVIe siècle !

  • Mrs Beeton : la femme qui bouleversa les cuisines anglaises Nouv.

    Quel est le point commun entre les macaronis cheese et le christmas pudding ? Vous ne trouvez pas ? Et si je vous dis : La case de l'oncle Tom ? Toujours pas ? Ce sont « LES » Beeton. Plus précisément, Isabella et Samuel Beeton dont la vie est digne des meilleurs films hollywoodiens. Au début de l'ère Victorienne, Isabella n'a que 21 ans mais elle s'apprête à écrire, en compilant de nombreuses recettes, anecdotes et informations, le livre qui deviendra la référence en matière de cuisine, d'éducation et de gestion domestique britannique. Si bien que son nom deviendra presque synonyme de bienséance et de savoir vivre, au point d'en faire un cadeau quasi systématique pour les jeunes mariées. Son livre de cuisine révolutionnaire sorti en 1861, Mrs Beeton's Book of Household Management, est un des livres les plus vendus en Angleterre et ce dès le début, les ventes atteignant les 60 000 exemplaires la première année. En somme, un livre inspirant qui stimulera les vocations et l'imagination.Un temps décriés par des auteurs assoiffés d'histoires scandaleuses, le livre de Mrs Beeton n'en reste pas moins une pépite comme on aime à en avoir sur nos étagères.

  • Jacques Attali nous raconte ici les modes de production de nos aliments, les arts de la table, la cuisine moléculaire, la manière de nourrir 9 milliards d'hommes demain - autant de perspectives économiques, politiques, culturelles, sociologiques, démographiques pour comprendre l'avenir.
    « Que mangeaient les hommes il y a dix mille ans ? Comment et où sont apparus le feu, l'agriculture, l'élevage ? Que mangeaient les rois ? Comment mangeaient leurs peuples ? Comment s'expliquent les interdits alimentaires de chaque religion ? Qui mange des insectes ? Pourra-t-on nourrir sainement dix milliards d'humains ?

    Cette vaste fresque révèle comment nous sommes passés d'une nourriture variée, naturelle et abondante à des produits alimentaires industriels, poisons pour l'homme et la nature. Elle nous dévoile la puissance immense de l'industrie agroalimentaire. Elle nous raconte aussi les liens méconnus entre la nourriture et la conversation, entre l'alimentation et le pouvoir, entre ce que nous mangeons et la géopolitique.

    Comprendre cette histoire est fondamental, si l'on veut prendre en main sa propre alimentation, manger sain et bon ; et sauver la nature, dont dépend la survie de l'humanité. ».
    J. A.

  • Allons enfants de la cuisine ! histoires de fourneaux...

    ,

    • Homo habilis
    • 28 Janvier 2022

    Dans les années 1980, la cuisine n'avait alors rien du loisir chic et branché qu'elle est devenue. L'époque était celle du métier à la dure, sans échappatoire, illusions sémantiques ou vertus particulières, que l'on apprenait sur le tas, comme on va à la mine ! Ce livre drolatique est destiné aux apprenti(e)s cuisiniers amateur(e)s ou non, jeunes ou pas, à la découverte du métier autrefois. Qui étaient Menton Prognathe, Le Grand Maure de la plonge, Mister See le hurleur, Tojo le chef jap, les zombies de Bresse, le terrifiant Chef Grillardin, Sam l'ivrogne ?

    Par l'auteur de la série de livres remarqués, les Grands Précis, ancien chef du Maxim's de Pékin.

  • L'ELEPHANT Hors-Série ; la gastronomie : un art à partager

    L'Elephant

    • Scrineo
    • 25 Novembre 2021

    CHIMIE : Quand les molécules éveillent nos sens.
    OeNOLOGIE : Vin de Bordeaux, la légende des siècles.
    HISTOIRE : Le siècle du restaurant.
    INFLUENCES : Mory Sacko, chef étoilé.
    SOCIOLOGIE : Alimentation, corps et genre.
    MONDE : L'Italie, une identité culinaire.
    ART : La cuisine en est-elle un ?
    ÉPICES : Tour du monde du poivre.
    CHOCOLAT : Le cacao en héritage et la création pour horizon.
    ARRIÈRE-CUISINE : Le métier d'affineur.

  • Le bouquin de la gastronomie

    Jean Vitaux

    • Bouquins
    • 22 Octobre 2020

    À travers les textes fondateurs de la gastronomie française, Jean Vitaux nous offre une plongée riche, gourmande et rigoureuse dans notre imaginaire culinaire.
    On découvrira, au gré de ces pages, comment nos aïeux du XVe siècle dégustaient du bouillon de tétine de truie agrémenté de fromage vieux et de girofle. On se souviendra qu'avant d'être un prophète abscons Nostradamus fut un théoricien du sucré dans son Traité des confitures. On ira saluer Rabelais, dont le nom même a donné un adjectif synonyme de plaisir et d'excès. On appréciera les doux aphorismes d'Alexandre Dumas, pour qui « la truffe embellit tout ce qu'elle touche » et « le vin [est] la partie intellectuelle du repas ». On suivra les pas de l'admirable La Reynière, fils de fermier général, neveu de Malesherbes et créateur des premiers guides gastronomiques. On retrouvera bien sûr l'incontournable Brillat-Savarin, qui sut si bien mettre les saveurs en mots dans sa Physiologie du goût. On fera des pas de côté chez Maupassant, Proust, Flaubert, Balzac, Zola, Daudet, qui décrivirent par la fiction les habitudes alimentaires d'un siècle où la cuisine devint bourgeoise et qui vit la naissance de la restauration telle qu'on la pratique encore aujourd'hui. On savourera la prose de Marcel Rouff, de Joseph Delteil ou du merveilleux Jean-François Revel.
    On verra à quel point les plaisirs de la table n'ont jamais cessé d'être le terrain de querelles opposant anciens et modernes, cellesci culminant au coeur des années 1970 avec ce « Manifeste de la nouvelle cuisine » lancé par Henri Gault et Christian Millau qui mit à bas un siècle de suprématie du gras.
    Nicolas d'Estienne d'Orves.

  • Bienvenue à la khantoche

    , ,

    • First
    • 16 Septembre 2021

    Bienvenue dans la cuisine de "Cheez Nan" et de sa famille. Une chronique gourmande de la vie de famille de Karinale et Médine croquée par les dessins d'Alizée T.
    Soyez prêts à vous lancer dans le défi de pancakes tower !
    Au travers de leurs 50 recettes emblématiques, découvrez les anecdotes hilarantes de leur quotidien haut en couleurs et en saveurs.
    Apprenez comment le cheese nan a inspiré le pseudonyme de l'auteure, faites le point sur sa quête obsessionnelle du pancake parfait et riez des blagues autout du nam van "ver de terre".
    Pancakes, galette à la frangipane, riz "khantonais" ou encore poke bowl, nems et samoussas, plongez dans l'univers culinaire électrique et éclectique de la Khan family !
    Un roman graphique qui se savoure et qui se croque !

  • Histoire de l'alimentation des Français Nouv.

    Histoire de l'alimentation des Français

    Eric Birlouez

    • Ouest france
    • 29 Avril 2022

    Les Français ont une passion pour la bonne chère et les tables conviviales. En matière d'alimentation, les changements sont aujourd'hui si rapides qu'ils génèrent des inquiétudes. Dans ce contexte anxiogène, nourri par les crises alimentaires, les médias et les réseaux sociaux, beaucoup ressentent le besoin de retrouver des repères rassurants, de mieux comprendre d'où vient cette « culture alimentaire » à laquelle ils tiennent tant. En proposant cette plongée dans les fourneaux de l'Histoire, l'auteur espère aider les lecteurs à retrouver un peu de sérénité et à (re)prendre le contrôle de leur propre alimentation. Nos lointains ancêtres de la Préhistoire étaient-ils de paisibles végétariens ou de féroces carnivores ? Pourquoi la cuisson des aliments a-t-elle représenté une révolution considérable ? Quelles motivations ont conduit Homo sapiens à pratiquer l'agriculture et l'élevage ? Et pourquoi certains auteurs ont-ils qualifié cette innovation de « pire erreur commise par l'humanité » ? Le livre montrera aussi que la peur actuelle face à certaines nouveautés alimentaires (la néophobie) n'est pas non plus une... nouveauté. Nos aïeuls ont mis des siècles à accepter d'introduire pommes de terre et tomates dans leur repas et à se servir d'une fourchette !

  • Pourquoi le camembert est-il le fromage national des Français ? Pourquoi met-on du sucre dans le café, et pas du sel, comme c'était l'usage dans certains pays ? Et d'ailleurs, pourquoi boit-on du café ? Pour répondre, il faut se plonger dans l'histoire culinaire et politique de notre continent, repartir deux mille ans en arrière et remonter au fil des évolutions de notre alimentation. En déconstruisant les mythes qu'on trouve au fond de nos assiettes (non, la tartiflette n'est pas un plat traditionnel, le kebab sandwich n'est pas un plat turc et le foie gras ne vient pas du Sud-Ouest), on comprend mieux le monde qui nous entoure, de la cuisine jusqu'à la politique. Avec humour et néanmoins rigueur scientifique, l'auteur démonte en 20 chapitres ciselés nos idées reçues les plus ancrées et délivre de savoureuses et étonnantes anecdotes sur l'histoire vue par la lorgnette de la gastronomie, aidé par Paul Boudier, chef, qui propose ses conseils culinaires avisés.

  • Ballade funéraire gourmande

    ,

    • Fage
    • 10 Janvier 2019

    Les auteurs, compagnons dans la vie, partagent la même passion pour la cuisine, pour l'art et aussi pour tout ce qui touche à la mort.
    Sur les pages du livre Ballade funéraire gourmande, Julie anime un petit squelette qui part avec son sac à dos à la rencontre de la culture culinaire funéraire aux quatre coins du monde. Les auteurs glanent des recettes qu'ils testent en cuisine, recontextualisent socialement et nous transmettent dans le livre. Il est question donc des repas que l'on consomme en hommage aux défunts pour des funérailles par exemple ou encore comme c'est le cas pour nombreux peuples de Mésoamérique - qui pensent que les défunts cheminent avant de trouver le repos, raison pour laquelle ils reviennent cycliquement se restaurer dans les maisons - la préparation des dépôts alimentaires pour eux. C'est inattendu, drôle et gourmand, à savourer finalement en toutes circonstances !

  • La cuisine de Ziryâb

    ,

    • Sindbad
    • 23 Octobre 2019

    Sous le signe du grand cuisinier et gastronome arabe du IXe siècle, un voyage gourmand imaginaire autour de la Méditerranée, plein de citations littéraires, de références savantes, de recettes succulentes et d'anecdotes surprenantes.

  • Introuvable depuis des décennies, la réédition de cet ouvrage de référence est plus que pertinente au moment où l'on redécouvre la nécessité, aussi bien pour notre santé que pour l'environnement, de donner une place plus large aux végétaux dans notre alimentation et de retrouver une diversité mise à mal par l'industrialisation et la mondialisation. Cette vaste fresque culinaire, botanique, linguistique et historique est mise en perspective par Michel Chauvet, agronome, qui en montre la richesse pour qui s'interroge sur ses pratiques alimentaires et la manière de les diversifier.

  • Elles cuisinent

    Vérane Frédiani

    • Hachette pratique
    • 14 Novembre 2018

    Priorité presse et réseaux sociaux  Des mères lyonnaises  à Anne-Sophie Pic en passant par toute une nouvelle génération de cuisinières,  partez dans un voyage à travers le monde à la rencontre des femmes qui cuisinent et qui façonnent la gastronomie.    Entre portraits, rencontres croisées et recettes signatures,  Elles cuisinent  est le 1er livre qui retrace le parcours de ces cheffes françaises et internationales et qui les met dans la lumière.   Retrouvez pour chaque cheffe : une interview inédite et une ou deux recettes fétiches. Le livre contiendra environ 60 recettes.
      Elles cuisinent  est orchestré, écrit et photographié par Vérane Frédiani, l'auteur et réalisatrice du documentaire «  À la recherche des femmes chefs  ».     

  • Histoire(s) de la gastronomie lyonnaise

    Yves Rouèche

    • Libel
    • 9 Novembre 2018

    En 1934, le célèbre critique culinaire Curnonsky proclame Lyon « capitale mondiale de la gastronomie ». Aujourd'hui labellisée Cité Internationale de la Gastronomie, Lyon rayonne de sa réputation de « ville du bien-manger ». Dans cette ancienne capitale des Gaules devenue capitale de « Gueule », nombreux sont les visages emblématiques, tables mythiques et spécialités locales qui ont façonné, depuis la Renaissance, l'histoire de ce patrimoine gastronomique hors du commun. Retraçant le parcours de celles et ceux qui ont oeuvré pour cette reconnaissance, le présent ouvrage off re, sous la forme d'un voyage gourmand, la vision plurielle et renouvelée de ce « morceau » d'Histoire.

  • Le prestige, la réputation et l'influence dont la cuisine française jouit depuis des siècles semblent une évidence de l'histoire de l'alimentation. Mais comment s'est diffusé le modèle culinaire français dans le monde entier ? Et à quel prix ? Ce livre propose une étude d'ensemble en adoptant le point de vue de ceux qui ont eu affaire à ce modèle.

    Partant d'une large conception du "culinaire", et adoptant une dimension mondiale (de la Norvège au Mexique, en passant par la Tunisie, Taïwan, l'Italie ou encore l'Angleterre), ce livre analyse le modèle culinaire français depuis le XVIIe siècle lorsqu'une cuisine française transformée en profondeur commence à être largement traduite en Europe, jusqu'à aujourd'hui, où son hégémonie paraît menacée - malgré l'inscription du Repas gastronomique des Français au patrimoine culturel immatériel de l'humanité et les succès de la gastrodiplomatie française.

    Au-delà du domaine des "Food Studies", ce livre permettra de nourrir l'exploration de phénomènes fondamentaux en études culturelles : les vecteurs par lesquels le modèle culinaire français s'est diffusé, les passeurs qui ont joué un rôle de premier plan dans sa transmission (comme Édouard de Pomiane aux États-Unis ou la classe politique italienne), ainsi que les processus d'adaptation à d'appropriation et de métissage.

  • Voyage gastronomique en littérature

    Minette De Combray

    • Du palio
    • 16 Août 2021

    Dans cet ouvrage on trouve du thé, des madeleines, du pain volé, de la marmelade, du chocolat chaud, mais aussi de la soupe de clams, des sardines à l'huile, des huîtres, des noix au miel, du poulet frit, de l'oie farcie, du pont-l'évêque, des andouilles, sans oublier holothuries, muscat de Frontignan, fromage de Sassenage, brouet clair, rillettes de Tours, bonne soupe, cailles en sarcophage, pièce montée, porto, etc. Et quelques chats d'écrivains. Tous ces plats sont servis par (entre autres) Marcel Proust, Victor Hugo, Agatha Christie, la comtesse de Ségur, Herman Melville, Georges Fourest, Casanova, Léon Tolstoï, Scott Fitzgerald, Zola, Maupassant, Rabelais, Jules Verne, Colette, Dumas, La Fontaine, Balzac, Molière, Karen Blixen, Flaubert, Louis Aragon, George Sand, etc. Minette de Combray est domiciliée à Illiers-Combray, et tous les ans elle se balade dans des textes littéraires qui illustrent le thème du Salon International des Amis d'écrivains. En 2021, la gastronomie.

  • Palais royal ; à la table des rois

    Collectif

    • Bnf editions
    • 22 Octobre 2015

    De François Ier à Napoléon III, en passant par Louis XIV et Bonaparte, Palais royal invite les gourmands d'images et d'histoire à découvrir la cour de France sous un autre jour : quand elle passe à table. Au fil des siècles et des règnes, la culture culinaire évolue. Les voyages et leur cortège de découvertes viennent métisser les repas, au gré des échanges diplomatiques, des mariages princiers et du commerce. Mais toujours la gastronomie est affaire de plaisir. Comme l'écrit Guy Martin qui signe ici la préface, le palais naît d'une sensibilité, à la fois personnelle et collective, qui se cultive. À l'origine de la « cuisine française », les tables royales de France posaient les bases de ce qui allait faire sa renommée.

  • Ne vous êtes-vous jamais demandé de quoi l'on se régalait avant la découverte du sucre ? D'où viennent les mots « pâtisserie », « gâteau », « gourmandise » ? Qui a inventé le kouglof ? l'éclair ? le cronut ? Quel est le rapport entre Kennedy et le beignet berlinois ? Quel était ce monster pudding aux 1 040 oeufs réalisé à Londres et expédié à Lancaster, escorté par la musique d'un régiment ? Quelle est l'origine de la toque des pâtissiers et des cuisiniers ?
    Dans ce cas, cette délicieuse histoire est faite pour vous !
    Traversant les continents et les millénaires, Maguelonne Toussaint-Samat raconte avec verve et brio l'histoire de la gourmandise en l'émaillant de citations d'auteurs, de documents historiques, d'anecdotes et de recettes variées : douceurs antiques (kribanês grecs ou « moulés sur le sein d'aphrodite », placenta de Caton...), gâteaux rituels (qui se souvient encore du colombier, le gâteau traditionnel de la Pentecôte ?), classiques ou de l'âge d'or (saint-honoré, religieuse, baba...), folkloriques (teurgoule normande, fenetra de Toulouse...), « exotiques » (makrout, tiramisu, Christmas pudding, pouding amérindien...).
    Avec son formidable talent de conteuse, elle y relate la grande affaire de la Sachertorte autrichienne ou le secret de fabrication de la confiture de Nostradamus...
    Enfin, elle nous parle de tous les grands noms de la pâtisserie, des origines au troisième millénaire, en passant par antonin Carême et sa postérité.
    Si la gourmandise est le péché des bonnes âmes, son histoire par Maguelonne Toussaint-Samat a la saveur d'une vraie passion et devrait ravir autant les amateurs d'histoire que les pâtissiers, ou tout simplement les amoureux de la gastronomie, à commencer par les bien nommés « becs sucrés » auxquels l'auteure fait sans cesse référence.

  • Mumm ; une incroyable histoire

    Denis Rolland

    • Le pythagore
    • 6 Novembre 2019

    Mumm, saga familiale et industrielle, durant un siècle, de Reims à New York en passant par Francfort. En Allemagne, la famille Mumm von Schwarzenstein produisait un vin pétillant fort réputé, le Sekt de Johannisberg. La maison Mumm de Reims fut créée en 1827. En 1914, elle était le 3e producteur de champagne. La déclaration de guerre sonne le glas de la puissance des Mumm. Bien que désireux de rester en France, car non mobilisable, Hermann est arrêté puis soupçonné d'espionnage, tandis que Walther, retourné en Allemagne, est mobilisé dans l'aviation allemande.
    Durant toute la guerre, la société de Reims est mise sous séquestre. Elle est vendue aux enchères en 1920 par l'Etat français. Un certain Alaric d'Ornhjelm l'achète sous couvert d'une nouvelle entreprise, la Société des vignerons de Champagne (S. V. C.). Pendant plus de vingt ans, cette acquisition sera à l'origine d'une lutte sans merci avec la famille Mumm à propos de l'utilisation des marques Mumm.
    Elle se termine par la mort d'Hermann Mumm en 1937 dans un accident de voiture. Walther, venu chercher fortune aux Etats-Unis, est rapidement ruiné et tente de se suicider. En 1940, Gottfried, le fils d'Hermann Mumm, sous la pression de l'autorité allemande, prend le contrôle de la S. V. C. Installé à Paris, il administre efficacement la société rémoise, tandis que son épouse, la sulfureuse Madeleine, défraie la chronique mondaine.
    Avec la Libération, le tribunal des spoliations de la Seine rétablit la S. V. C. dans ses droits.

  • Ce livre distingue, depuis les années 1950, trois temps forts dans l'histoire de la gastronomie.
    Le premier est marqué par la prépondérance d'un modèle français, fondé sur une longue tradition, dans des établissements prestigieux. Les noms des auteurs de référence sont Escoffier, Montagné ou Nignon. Les lieux célèbres se trouvent souvent entre Paris et la Côte d'Azur. Une certaine modernité s'esquisse, dans le sillage de Fernand Point, qu'illustre par exemple Paul Bocuse.
    À compter des années 1970, la « nouvelle cuisine » promue par Henri Gault et Christian Millau se fraie un chemin, avec des restaurateurs tels que les frères Troisgros ou Roger Vergé, puis Joël Robuchon et Alain Ducasse. Elle commence à essaimer en Europe, et le Guide Michelin la prend en considération, parfois avec quelques années de retard, tout en continuant à couronner des tables classiques.
    C'est au tournant de deux siècles que de nouveaux grands noms se font connaître, tels Pierre Gagnaire ou Ferran Adria. Les modèles se diversifient, à travers l'influence de tables nordiques, méditerranéennes, américaines et extrêmeorientales.
    Le paysage gastronomique est marqué par des évolutions et des hybridations, tandis que la concurrence entre lieux de prestige s'accroît, à travers les guides et les nouvelles formes de communication.

  • Arrêter d'acheter certains produits par habitude, vider ses placards des ingrédients inutiles pour tirer profit de produits « alliés » à (re)découvrir, essayer des saveurs inattendues... autant de nouveaux réflexes « nutrition- santé », à acquérir progressivement en suivant le principe du kaizen (« amélioration continue », en japonais), un état d'esprit, une démarche douce s'opposant aux changements radicaux, souvent plus traumatisants qu'efficaces. Avec des exemples de menus pour tous les repas et des petits plats à emporter au bureau, l'auteure nous guide, à travers 120 recettes riches en micronutriments, pour la plupart sans gluten et sans lactose, inventives, rassasiantes et plus délicieuses les unes que les autres, dans un univers de saveurs renouvelées.

  • Ce livre est né de la volonté des chefs Bocuse d'Or Winners de transmettre leur expérience à tous ceux qui abordent les concours de cuisine, quels qu'ils soient. Fusion de très nombreuses sources, l'ouvrage est une mine de conseils bienveillants. Il traite des divers aspects d'une compétition, depuis l'analyse du sujet jusqu'à la gestion des résultats, en donnant la parole à tous les acteurs : candidats, commis, jurés, coaches... Les auteurs rappellent entre chaque ligne que, quel que soit le résultat, un concours permet de progresser sur les plans professionnel et humain.

    This book stems from the Bocuse d'Or Winners chefs' desire to pass on the fruit of their experience to anyone wishing to take on cooking contests of any kind. A fusion of multiple sources, the book is a goldmine of helpful advice. It covers the various facets of a competition, from analysing the subject to managing the results, with input from everyone involved : candidates, commis chefs, jury members, coaches... Between the lines, the authors remind us that, regardless of the outcome, a contest is a means to progress on both a professional and human level.

  • Le goût du terroir ; histoire d'une idée française

    Thomas Parker

    • Pu de rennes
    • 2 Novembre 2017

    Ce livre explore les origines et la portée d'un concept bien français : le terroir. Thomas Parker propose un regard original sur le lien qui unit les moeurs culinaires françaises et les conceptions esthétiques dans des domaines apparemment dissemblables de la langue, de l'horticulture et de la peinture ou encore de l'oenologie.

    Avec le soutien de l'IEHCA (Institut européen d'histoire et des cultures de l'alimentation) et de la Fondation Louis Bonduelle.

    En coédition avec les Presses universitaires François-Rabelais.

  • Chaque jour est un festin

    ,

    • La martiniere
    • 1 Octobre 2015

    Quel fut le menu servi sur le Titanic lors de la nuit fatale ? Comment décider qui inviter ou pas à dîner ? Où, à Paris, Samuel Beckett et Harold Pinter dégustaient-ils de la soupe à l'oignon à 4 heures du matin ?
    De la galette des rois de janvier à un dîner au champagne du Nouvel-An, James et Kay Salter nous offrent ce que 40 années de vie commune leur ont apporté de sagesse culinaire, de leurs propres recettes à des anecdotes littéraires, de leurs triomphes en cuisine à leurs désastres.
    On y trouve donc des recettes comme celles de John Irving pour confectionner des boulettes ou celles des Salter pour le poulet Marengo, les blinis, le gaspacho et quelques cocktails. Mais cette année en cuisine regorge surtout de conseils en tout genre, de notations historiques, de jugements d'amis rencontrés dans la vie ou dans les livres. Les Salter nous font ainsi partager les réflexions culinaires de la reine Victoria, JFK ou encore Winnie l'ourson.
    Chaque jour est un festin est un almanach sur le goût, l'histoire, les gens, le sexe, la nourriture, le vin, l'art. Un hommage à la gloire de la nourriture et du vin, et au plaisir de les partager. À tout ce qui fait la vie, pour James Salter qui écrivait déjà dans Un Bonheur parfait :
    "La vie, c'est le temps qu'il fait, les repas. Des déjeuners sur une nappe à carreaux bleus où quelqu'un a renversé du sel. Une odeur de tabac. Du brie, des pommes jaunes, des couteaux à manche de bois."

empty