Coupe Davis 1991 ; naissance de la France qui gagne

À propos

1er décembre 1991. La France s'adjuge la Coupe Davis, pour la première fois depuis le règne des légendaires Mousquetaires, soit 1932. Ce jour-là, au-delà d'un exploit sportif retentissant, c'est une certaine idée de la France qui est remise en question. À cette époque, et ce, malgré quelques précédents faits d'arme relativement isolés - Bernard Hinault, Alain Prost, Yannick Noah (déjà !!!), les Bleus champions d'Europe 1984 -, la France subit encore de plein fouet le syndrome Poulidor, autrement dit, les Français restent encore extrêmement attachés au concept du « beautiful loser ».

Grâce à un éclopé littéralement ressuscité, Henri Leconte, un timide enfin affranchi de ses inhibitions, Guy Forget, et surtout grâce à la formidable force de conviction de Yannick Noah, la France qui, jusque-là, perdait certes avec panache va progressivement se muer en France qui gagne avec superbe. Et face à la meilleure équipe du monde qui plus est, soit Pete Sampras et André Agassi, les deux meilleurs joueurs de leur génération.

Cette victoire, les Français la remportent aussi en chantant. La salle survoltée de Gerland, à Lyon, voit tout un peuple ivre de bonheur entamer Saga Africa en même temps que La Marseillaise .

C'était il y a vingt ans déjà. et sans ces trois lascars, entre autres, ces deux décennies - celles des Experts (handball), Zidane, Douillet, Pérec ou Sébastien Loeb - n'auraient sans doute pas connu destin aussi faste.



Rayons : Vie pratique & Loisirs > Sports

  • EAN

    9782755609011

  • Disponibilité

    Épuisé

  • Nombre de pages

    259 Pages

  • Longueur

    22.1 cm

  • Largeur

    15.1 cm

  • Épaisseur

    2.3 cm

  • Poids

    400 g

  • Distributeur

    Interforum

  • Support principal

    Grand format

Infos supplémentaires : Broché  

empty